Mon agence

Aménager son véhicule

Aménager son véhicule en fonction de son handicap amenager son vehicule

La première étape, avant même de commencer à aménager son véhicule, est de recevoir l'avis de la Commission départementale médicale qui statue sur la capacité à conduire de la personne et les installations nécessaires à faire sur le véhicule.

L'aménagement peut ensuite commencer. Bien qu'il existe des voitures de série déjà aménagées, il est possible de modifier votre véhicule actuel pour qu'il soit accessible quelque soit votre handicap ou celui de votre passager.

 

Accéder au véhicule

1 - Se transférer dans le véhicule

Des aménagements peuvent être effectués pour l'accessibilité des usagers comme des poignées de sortie ou des planches de transfert pour aider les passagers à sortir de la voiture sans trop d'efforts. Les planches de transfert permettent de faire glisser la personne de l'extérieur à l'intérieur du véhicule en comblant le vide entre le siège et le fauteuil. Un verticalisateur peut également permettre aux personnes à mobilité réduite de se redresser pour sortir de leur fauteuil et se placer dans le véhicule. De plus gros dispositifs comme des fauteuils pivotants ou des harnais peuvent être montés sur les véhicules.

transfert voiture

 

2 - Ranger son fauteuil dans le véhicule

Pour charger plus facilement le fauteuil, il est préférable que la voiture soit équipée d’une porte escamotable ou coulissante s'ouvrant grâce à une télécommande.

Selon le handicap, le véhicule doit pouvoir permettre le rangement de son fauteuil roulant avec par exemple une grue de coffre ou un coffre de fauteuil sur le toit. Les modèles de coffres de toit et grues radiocommandés plient le fauteuil, le chargent et se referment sans aide extérieure.

grue coffre voiture

 

3 - Monter dans le véhicule avec son fauteuil

Plusieurs solutions existent pour faire monter en voiture une personne en fauteuil, qu’elle soit conductrice ou passagère. Il est possible d'abaisser les suspensions arrières ou de fixer une rampe d'accèsUne fois le fauteuil installé dans le véhicule, il est fixé au sol de la voiture par un système placé sous le fauteuil qui permet un ancrage. 

transfert fauteuil

 

Retrouvez l'ensemble des produits d'aménagement du véhicule ici

Aménager le poste de conduite

Conduire en situation de handicap nécessite quelques adaptations du véhicule:

  • Commandes au volant: levier accessible manuellement pour gérer les freins et l'accélération et cercle autour du volant sur lequel on fait pression ou encore levier pour freiner et accélérer.
  • Volant à pied pour les personnes ayant une mobilité réduite au niveau des bras.
  • Boîte automatique ou robotisée pour changer de vitesse.
  • Boîtier posé sur le volant ou sur le pectoral du conducteur regroupant les commandes annexes : feux, clignotants, klaxon, ...

volants aménagés

 

Il est également possible d'aménager le véhicule pour que le conducteur reste dans son fauteuil durant le trajet tout en étant en sécurité. Pour cela il faut un véhicule conforme à la directive CE 200/46.

Cet aménagement nécessite des installations et modifications lourdes sur le véhicule comme un accès direct à travers la voiture pour que le fauteuil vienne se fixer au niveau de la place conducteur (entrée par le coffre ou par la porte coulissante). Cet type d'installation n'est possible que dans des grandes voitures comme les monospaces.

 

Homologuer son véhicule

Un véhicule aménagé après son achat doit obligatoirement être homologué et déclaré à la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL) afin d'obtenir une carte grise avec la mention "handicap". Cette homologation concerne les changements structurels du véhicule comme l'ajout d'une rampe d'accès ou modification du poste de conduite (volant, levier de vitesse, ...).

Au niveau de l'assurance il est du devoir de l'automobiliste de prévenir son assureur car une voiture aménagée n'a pas la même valeur qu'un véhicule non aménagé, les remboursements ne sont donc pas les mêmes. De plus la carte grise avec la mention "handicap" vous permet d'être exonéré d'un éventuel malus écologique.

 

Les aides financières

Aménager son véhicule peut avoir un coût élevé, c'est pour cela que différents organismes proposent des aides pour vous accompagner dans le financements de ces installations.

Attention: Les aides finacières ne peuvent être demandées qu'à partir du moment où la déclaration de situation de handicap pour la conduite a été validée par la préfecture ou la DREAL.


1 - L'aide de la MDPH

Dans le cadre de la prestation de compensation handicap (PCH), les MDPH (Maison Départementale pour les Personnes Handicapées) proposent une aide à l’aménagement technique de votre voiture. Pour pouvoir prétendre à cette aide, il faut remplir certaines conditions comme:

  • Être âgé de moins de 60 ans (ou moins de 75 ans si les conditions étaient remplies avant 60 ans)
  • Résider de façon durable en France
  • Avoir un handicap définitif ou d’une durée d’au moins un an qui génère une difficulté absolue ou grave pour réaliser une ou deux activités essentielles de la vie courante

Cette aide peut aller jusqu'à 5 000 € en fonction de l’aménagement nécessaire à votre voiture. Pour demander cette aide il faut déposer un dossier de finacement auprès de la MDPH de votre département.

Retrouvez toutes les informations sur le site de la MDPH


2 - L'aide de l'AGEFIPH

L'aide de l'AGEFIPH (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des handicapés) concerne les personnes handicapées remplissant l'une de ces conditions:

  • Être salarié,
  • Être travailleur indépendant,
  • Être demandeur d’emploi et détenteurs d’une promesse d’embauche,
  • Être étudiant de l’enseignement supérieur en stage obligatoire,
  • Et obligatoirement faire la preuve que l'aménagement de ce véhicule est indispensable pour accéder à un emploi identifié dans le secteur privé, conserver un emploi actuel ou participer à une formation professionnelle.

 

Cette aide prend en compte:

  • Un financement de 50% du coût de l’aménagement nécessaire à la conduite d’un véhicule, en compensation du handicap. Le montant maximum de l’aide est de 9 000 €.
  • Une aide maximum de 10 000 € pour le financement d’un véhicule aménagé si l’acquisition d’un nouveau véhicule ou un véhicule d’une gamme supérieure est nécessaire du fait de l’aménagement.
  • Une aide ponctuelle aux trajets maximum de 4 000 € pour compenser le handicap d’une personne dont le handicap ne permet pas l’usage des transports en commun et l’utilisation d’un véhicule personnel.
  • Une aide forfaitaire de 1 000 € pour le financement du surcoût généré par les adaptations nécessaire à la formation au permis de conduire en compensation du handicap.

 

Elle peut être demandée directement à l'AGEFIPH par la personne en situation de handicap elle-même. La demande peut aussi être effectuée avec l’aide de Pôle emploi ou Mission locale si vous êtes demandeur d’emploi ou, uniquement avec le soutien d'un conseiller Cap emploi si vous êtes salarié.

Retrouvez toutes les informations sur le site de l'AGEFIPH


3 - L'aide du FIPHFP

L'aide du FIPHFP (Aide du Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique) concerne les personnes handicapées travaillant dans la fonction publique et remplissant l'une de ces conditions:

  • Être titulaire d’une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapés ;
  • Être victime d'accident du travail ou de maladies professionnelles ayant entraîné une incapacité permanente au moins égale à 10% ;
  • Être titulaire d'une pension d'invalidité à condition que l'invalidité des intéressés réduise au moins des deux tiers leur capacité de travail ;
  • Être un ancien militaire et assimilé, titulaire d'une pension militaire d'invalidité ;
  • Être titulaire d'une allocation ou d'une rente d'invalidité relative à la protection sociale des sapeurs-pompiers volontaires en cas d'accident survenu ou de maladie contractée en service ;
  • Être titulaire de la carte d'invalidité;
  • Être titulaire de l'allocation aux adultes handicapés ;
  • Être un agent qui bénéficie d'une allocation temporaire d'invalidité ;
  • Être un agent reconnu inapte à l’exercice de ses fonctions dans les conditions réglementaires applicables à chaque fonction publique.

 

Le FIPHFP prend en charge, déduction faite des autres financements (PCH et assurance) les dépenses occasionnées par l'aménagement d'un véhicule personnel dans la limite d'un plafond de 7 500 €.

Les aides financières du FIPHFP sont versées systématiquement à l’employeur. Les demandes doivent être faites sur la plateforme en ligne.

Retrouvez toutes les informations sur le site du FIPHFP


4 - Le remboursement complémentaire de l’assurance

Selon le contrat auquel vous avez souscrit, il est possible que votre assurance prenne en charge vos frais liés à l'aménagement de votre véhicule. En effet si votre handicap est la conséquence d’un sinistre garanti et que vous aviez souscrit une assurance «dommages corporels du conducteur», vous devez directement voir avec votre assureur pour ne pas avoir à avancer les frais.


5 - Les autres aides

Certains organismes tels que les conseils généraux ou régionaux, les communes, les mutuelles, les caisses d'allocation familiales, les comités d'entreprise, les caisses de retraite etc. accordent, selon leurs propres critères, des aides financières aux personnes handicapées.

 

Handicar handicar

Rattaché à Harmonie Médical Service, Handicar vous propose d'aménager votre véhicule que vous soyez un particulier ou une entreprise.

Les agences de Nantes (Saint Herblain) et Bordeaux (Canéjan) interviennent sur toutes les marques automobiles pour permettre aux personnes en situation de handicap, de s'installer dans un véhicule, de le conduire ou de charger leur fauteuil.

Retrouvez ici l'ensemble des prestations de Handicar

 

 

← Retour à la liste des conseils