Temps de lecture : 6 minutes

La dénutrition chez les personnes âgées est un problème de santé grave et souvent méconnu qui peut avoir des conséquences dévastatrices sur leur bien-être physique et mental. Il existe de nombreuses raisons sous-jacentes à la dénutrition chez les personnes âgées qui ont des conséquences potentielles sur leur santé et leur qualité de vie. La dénutrition chez les personnes âgées peut être définie comme une condition dans laquelle une personne ne reçoit pas les nutriments nécessaires pour maintenir un état de santé optimal.

Qu'est-ce que la dénutrition ?

La dénutrition est une maladie qui touche aujourd’hui principalement les personnes de plus de 65 ans. Il a été recensé que 4 à 10 % des personnes vivants à leur domicile, environ 70 % des séniors hospitalisés et 15 à 40% des personnes étant en institutions sont atteintes de cette maladie.
La dénutrition est un ensemble des troubles provoqués par une alimentation ou une assimilation déficitaire. C’est un manque d’apports nutritionnels par rapport aux besoins de l’organisme.

Quelles sont les raisons de la dénutrition ?

La dénutrition peut être causée par un grand nombre de facteurs. Les maladies, telles que les cancers ou la défaillance d’un organe chronique sont souvent à l’origine de cette maladie.

Facteurs physiologiques

Avec le vieillissement, le corps subit des changements physiologiques qui peuvent affecter l'appétit, la capacité à absorber les nutriments et le métabolisme. Par exemple, la diminution de la production de salive et la perte de sensations gustatives peuvent entraîner une diminution de l'appétit, tandis que la diminution de la masse musculaire peut affecter le métabolisme basal.

Facteurs sociaux et économiques

Les personnes âgées peuvent être confrontées à des défis sociaux et économiques tels que l'isolement social, la pauvreté, l'accès limité aux aliments nutritifs et les difficultés à préparer des repas équilibrés. Ces facteurs peuvent entraîner une alimentation insuffisante ou inadéquate.

Maladies chroniques

Les maladies chroniques telles que le cancer, les maladies cardiaques, le diabète et la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) peuvent affecter l'appétit, la digestion et l'absorption des nutriments, ce qui augmente le risque de dénutrition chez les personnes âgées.

Les conséquences de la dénutrition chez les personnes âgées 

Les conséquences de la dénutrition peuvent s’avérer très graves voire, dans certains cas, irrémédiables.

Affaiblissement du système immunitaire

Une alimentation insuffisante peut affaiblir le système immunitaire, augmentant ainsi le risque d'infections et de maladies.

Perte de masse musculaire et de force

La dénutrition peut entraîner une perte de masse musculaire et de force, ce qui peut compromettre la mobilité et l'indépendance des personnes âgées.

Fatigue et faiblesse

Les personnes âgées dénutries peuvent ressentir une fatigue constante et une faiblesse physique, ce qui peut limiter leur capacité à participer à des activités quotidiennes et sociales.

Problèmes de santé mentale

La dénutrition peut également affecter la santé mentale des personnes âgées, entraînant une dépression, une anxiété et une diminution de la qualité de vie.

Comment détecter un cas de dénutrition ?

Un cas de dénutrition peut être détecté simplement et certains signes doivent vous alerter. Les personnes atteintes de dénutrition, sont facilement fatiguées, en effet, la dénutrition entraine une diminution de la force musculaire.

Vous pouvez également surveiller le poids de la personne, s’il y a une perte de poids de plus de 5 % en 1 mois ou 10 % en 6 mois, vous vous trouvez alors dans un cas de dénutrition. Vous pouvez également calculer l’IMC de la personne, pour être en bonne santé, il ne doit pas être en dessous de 21.

Prévention de la dénutrition chez les personnes âgées

Pour prévenir et lutter contre la dénutrition il faut bien s’alimenter et prendre plaisir à manger. Voici quelques conseils pour conserver une bonne hygiène alimentaire :

  • Enrichir votre alimentation : augmenter l’apport énergétique et protéique de votre repas en gardant des quantités raisonnables
  • Augmenter le nombre de collations par jour : une le matin et une l’après-midi
  • Privilégier les aliments faciles à manger
  • Consommer des aliments riches en protéines : viande, poisson, œuf, à raison de 2 fois par jours
  • Boire beaucoup d’eau : 8 à 10 verres par jour
  • Consommer des produits laitiers, 3 fois par jour : ils aident à lutter contre l’ostéoporose
  • Manger des fruits et des légumes

Il est possible de prendre des compléments alimentaires mais il faut choisir des produits sains et fiables. Ajouté à cela, il est conseillé de faire au minimum 30 minutes d’activités physique par jour.

Guérir de la dénutrition les personnes âgées

Détecté à temps, un cas de dénutrition peut être pris en charge et soigné. Il existe plusieurs façons de remédier à la dénutrition en fonction de la gravité de la situation et de la personne.

Alimentation par voie orale

Cette première solution cherche à augmenter les apports alimentaires de la personne en lui faisant manger des aliments contenant un taux protéique et calorique élevé. Il faut choisir des aliments qui sont facile à manger, comme des préparations liquides et privilégier des aliments qui seront acceptés par la personne.

En général, les laitages et les œufs sont mieux acceptés que la viande ou le poisson. Vous pouvez également inclure dans les repas de la personne atteinte de dénutrition des suppléments qui auront une forte teneur en calorie et protéine : comme des berlingots ou des briquettes.

Nutrition entérale

Quand la première solution ne marche pas. La personne doit être hospitalisée pendant quelques jours pour mettre en place une sonde. Celle-ci permet d’administrer la nourriture directement dans le tube digestif.

Cette solution peut être simplement passagère ou au contraire définitive. Cette deuxième solution permet de maintenir ou de rétablir un état de nutrition correct. Cette solution apporte à l’organisme les nutriments dont il a besoin tout en maintenant les fonctions du tube digestif et des organes qui lui sont associés comme le foie et le pancréas.

Nutrition parentérale

Cette solution consiste à administrer la nourriture directement dans le sang par voie intraveineuse. Dans ce cas, on peut poser à la personne, soit un cathéter, soit une chambre implantable.

Cette méthode peut être réalisée en complément d’une nutrition traditionnelle par voie orale. Elle est souvent effectuée la nuit pour ne pas déranger les activités du patient pendant la journée. La méthode peut être prolongée à domicile, dans ce cas avant la sortie de l’hôpital, vous recevrez les explications sur le fonctionnement de la technique et la manipulation de votre des sondes et des sachets qui lui sont reliés. Une fois votre retour à domicile vous serez suivi par des équipes de professionnels confirmés.

Vitaminothérapie

Cette solution intervient en complément d’un autre traitement. Cela consiste à prendre un supplément de vitamines pour lutter contre les carences que les personnes atteintes de dénutrition peuvent avoir.

Prendre des vitamines supplémentaires est très bon pour la santé, mais pas anodin. Parlez-en à votre médecin avant de choisir quels compléments vitaminiques vous souhaitez prendre. Il faut également faire attention à ne pas tomber dans l’Hypervitaminose (prendre en excès des vitamines). Les vitamines privilégiées dans ce traitement sont :

  • Vitamine B9 : elle intervient dans le renouvellement cellulaire.
  • Vitamine D : cette vitamine permet de pallier au manque de soleil, elle est présente dans le poisson, le lait ou encore les œufs.
  • Vitamine K : elle participe à la coagulation, on la retrouve dans les légumes verts.
  • Vitamine B12 : elle est essentielle au fonctionnement du cerveau.


Il est possible de cumuler plusieurs de ces vitamines en même temps.

Quelques astuces pour une bonne alimentation

Bien manger, avoir une alimentation équilibrée tout en sachant se faire plaisir est parfois compliqué à mettre en place. Tout au long de la journée, il est important de boire beaucoup d'eau ou des boissons non sucrées. Il est recommandé de manger des fruits et des légumes à chaque jour. Pour les légumes, consommez-en au minimum 300g par jour et pour les fruits 200 g. Consommez des féculents de façon journalière est également important. Privilégiez les céréales complètes.

Pour compléter une bonne alimentation, il faut également consommer des produits laitiers ou des alternatives végétales enrichies en calcium. Fromage, lait, yaourt,.. il est recommandé de manger des produits laitiers tous les jours. Les protéines commes les viandes, le poisson, les oeufs, les légumineuses ou encore les alternatives végétales, sont primordiales pour compléter une bonne alimentation. Les huiles végétales ou les fruits à coques commes les noix ou les amendes sont bonnes pour la santé. Il est important d'en consommer de façon régulière.

Cependant, les boissons sucrées, les gateaux industriels, les bonbons, etc. ne sont pas indispensables. Vous pouvez en consommer mais en très petites quantités.

La dénutrition chez les personnes âgées est un problème de santé qui nécessite une approche multifacette pour être traité efficacement. En mettant en œuvre des interventions nutritionnelles, médicales, sociales et psychologiques appropriées, il est possible de guérir la dénutrition et d'améliorer la santé et la qualité de vie des personnes âgées affectées par ce problème.

Cet article a été écrit par

Inès

Hello, je suis Inès et j'adore écrire tout en transmettant des connaissances. Si vous avez envie de lire un sujet en particulier vous pouvez me contacter via contact@harmonie-hms.fr