Temps de lecture : 7 minutes

Aujourd’hui, plus de 3 millions de françaises souffrent de fuites urinaires. Il existe différents degrés d’incontinence urinaire allant de léger à fort. Les fuites urinaires chez la femme sont beaucoup plus fréquentes qu'on ne l'imagine et touchent aussi bien les femmes jeunes que plus âgées.

Ces désagréments du quotidien peuvent devenir de réels obstacles dans la vie des femmes. Pourtant, il y a toujours des solutions. Dans ce conseil, nous allons voir ensemble quelles sont les causes de cette incontinence urinaire et comment y remédier.

Qu’est-ce qu’une fuite urinaire ?

Une fuite urinaire se manifeste par la perte involontaire d’urine.

C’est un problème du système urinaire qui ne permet pas à la vessie de garder l’urine jusqu’à ce que vous puissiez uriner. On estime qu'une femme sur deux, environ, présente des fuites urinaires à un moment de sa vie.

Cette incontinence féminine ne concerne pas uniquement les femmes âgées. C’est un phénomène qui peut aussi toucher les jeunes femmes, notamment après l’accouchement.

Quels sont les différents types d’incontinence urinaire chez la femme ?

Les fuites urinaires ne sont pas toutes les mêmes. Il existe différents types d’incontinence urinaire chez la femme :

Incontinence urinaire d'effort (IUE)

L’incontinence urinaire d’effort est le type de fuites urinaires le plus répandu chez les femmes. 

Dans ce cas, les pertes urinaires sont peu importantes et elles apparaissent même si vous n’avez pas envie d’uriner. 

Ces fuites urinaires sont engendrées principalement lors d’un effort physique. Elles sont provoquées par une pression abdominale exercée sur la vessie. 

Cette forme d’incontinence urinaire peut également se produire dans d’autres circonstances plus anodines, comme lors :

  • D’un changement de position soudain
  • D’un éternuement
  • D’une quinte de toux
  • D’un éclat de rire

Incontinence urinaire d'urgence (VAH)

Cette forme de fuites urinaires peut aussi être appelée incontinence par hperactivité vésicale ou incontinence par impériosité. Elle est caractérisée par une contraction involontaire de la vessie. 

Des symptômes similaires peuvent être observés lors d’une infection des voies urinaires.

Si vous souffrez d’incontinence urinaire d’urgence, vous pouvez ressentir une envie soudaine d’uriner impossible à retenir ainsi que le besoin d’uriner souvent. Avec ce type de fuites urinaires, vous pouvez laisser s’échapper involontairement une plus grande quantité d’urine.

Incontinence urinaire mixte (IUE et VAH)

Les symptômes de l’incontinence mixte comprennent des fuites et une forte envie soudaine d’uriner. Comme son nom l’indique, ces fuites urinaires concerne les femmes qui ont à la fois une incontinence à l’effort et une incontinence urinaire d’urgence.

Incontinence urinaire par débordement

Les fuites urinaires par débordement surnommées aussi fuites urinaires par regorgement sont encore différentes. Les petites mictions fréquentes sont les principaux symptômes de ce type d’incontinences urinaires chez la femme. Cette incontinence urinaire survient quand la quantité d’urine présente dans la vessie est trop importante et qu’elle arrive à saturation. Ce « sur engorgement » provoque un écoulement de l’urine sous forme de petites gouttes.

Quelles sont les causes des fuites urinaires chez la femme ?

Les causes des fuites urinaires varient en fonction du type d’incontinence que connaissent les femmes atteintes. 

Souvent, des problèmes du bassin, de la vessie ou des maladies plus graves peuvent en être la cause. 

De nombreuses jeunes femmes enceintes ont également ce type d’incontinence urinaire, car la vessie est soumise à une pression supplémentaire pendant la grossesse.

Chez les femmes âgées, la ménopause est également un phénomène favorisant ce type de fuites urinaires

Les causes d'une fuite urinaire chez la femme jeune

Il peut y avoir de nombreuses raisons pour lesquelles les jeunes femmes rencontrent des problèmes de fuites urinaires.

  • L’hygiène de vie : Une mauvaise alimentation peut provoquer l’apparition de fuites urinaires. Certains aliments comme les agrumes, l’alcool, ou encore le chocolat sont connus pour irriter la vessie. L’hydratation joue aussi un rôle dans l’apparition des fuites urinaires. Pour y faire face, ne buvez pas trop en une seule fois et penser à espacer votre consommation tout au long de la journée.
  • Le tabagisme : La nicotine irrite la vessie et modifie le rythme des reins.
  • Le surpoids : Cette condition contribue à l’apparition de fuites urinaires chez la femme due à la pression exercée sur la vessie et le périnée.
  • La grossesse : Elle peut être la cause de fuites urinaires d’effort temporaires, le risque est plus élevé lors de l’accouchement, car le périnée est davantage sollicité.

Les facteurs évoqués précédemment peuvent aussi concerner les femmes plus âgées, cependant avec la vieillesse d’autres causes sont responsables de l’incontinence féminine.

Les causes d'une fuite urinaire chez la femme âgée

Chez la femme comme chez l’homme, en vieillissant, les muscles de la vessie et de votre urètre perdent une partie de leur force ce qui peut entraîner une incontinence urinaire.

  • La ménopause : En effet, pendant la ménopause, le corps produit de moins en moins d’œstrogène et de progestérone. Cela participe au relâchement du périnée et donc aux fuites urinaires. C’est l’un des principaux facteurs d’apparition de troubles urinaires chez les femmes âgées.
  • Les pathologies plus graves : Les fuites urinaires chez la femme peuvent également cacher des problèmes de santé plus sérieux. Les maladies neurologiques telles que la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson ou le diabète peuvent également augmenter le risque d’incontinence urinaire chez la femme.
    Cela peut aussi être dû à des causes liées à une irritation de la muqueuse dans la vessie (cystite, cancer de la vessie.)

Pour trouver les solutions adaptées, il est donc important de savoir qu’elles sont les causes de votre incontinence urinaire. N’hésitez pas à prendre contact avec votre médecin pour en parler et ainsi mieux comprendre ce phénomène.

Comment traiter les fuites urinaires chez la femme ?

Les fuites urinaires chez la femme ne sont pas sans issue ! Il existe de nombreuses solutions, pour remédier à l’incontinence féminine.

Il est important d’examiner toutes les possibilités pour faciliter votre quotidien. La solution dépendra de la situation de vie de la personne concernée, du type d’incontinence rencontrée et de son niveau d’incontinence.

Les thérapies comportementales pour l’incontinence féminine est utilisée principalement en complément d’autres traitements comme notamment la rééducation. Il s’agit d’apprendre le fonctionnement de la vessie, connaître les exercices de contrôle de la vessie et les bons gestes à adopter.

Réadapter sa consommation de liquideen buvant à sa soif et en veillant à limiter la consommation de caféine, de boissons sucrées et alcoolisées.

Rééduquer sa vessie en régulant la fréquence des déplacements aux toilettes en vue de reprendre le contrôle sur votre vessie.

L’ostéopathie en travaillant les muscles du bassin permettra d’éliminer certaines tensions au niveau du périnée et de la vessie.

La perte de poids qui dans certaines situations, une perte de poids est nécessaire.

L’hypnose est une méthode qui peut vous aider à modifier vos comportements et sensations. 

Quels sont les traitements médicamenteux contre les fuites urinaires chez la femme ?

Ce type de traitements peut être proposé en première intention ou après l'échec du traitement comportemental. Certains types de médicaments sont prescrits en cas d’incontinence urinaire d’urgence. Ils visent à réduire le rythme de l’activité vésicale.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin. Pour les femmes plus âgées, à la suite de la ménopause, un traitement local vaginal par œstrogène peut également être proposé.

Quelles sont les solutions non médicamenteuse pour faire face aux fuites urinaires chez la femme ?

Il est recommandé chez les patientes sujettes aux fuites urinaires de pratiquer des exercices spécifiques. En revanche, pour certaines femmes âgées, la mobilité peut être un frein à la mise en place de ces solutions.

  • Exercices pour la rééducation des muscles du périnée : Pratiquer régulièrement ce type d’exercices renforce la tonicité des muscles du périnée qui constituent le plancher pelvien. Généralement, cette rééducation se fait accompagner d’une sage-femme ou d’un kinésithérapeute. Consultez notre article de blog pour retrouver des exemples d'exercices.
  • Les sondes connectées : La sonde connectée permet de prendre conscience des muscles du périnée et de les travailler en vue de contrôler la contraction ou le relâchement des muscles du planché pelvien.
  • La chirurgie : Lorsque la thérapie comportementale, la rééducation du périnée et les traitements médicamenteux ne permettent pas de résoudre les fuites urinaires, vous pouvez dans certains cas vous tourner vers la chirurgie. Ces problèmes d’incontinences féminines peuvent être traitées de façon chirurgicale, mais elle est réservée aux cas les plus sévères d’incontinence urinaire.

Comment choisir ces protections pour faire face aux fuites urinaires chez la femme ?

Le temps de mettre ces solutions en place, pensez à votre confort et votre sérénité en toutes circonstances. Les fuites urinaires peuvent causer beaucoup de désagréments et réduire la qualité de vie de la personne sujette. 

Les protections facilitent le quotidien des femmes de tout âge. Il existe différentes protections selon les cas d’incontinences urinaires féminines :

  • Les sous-vêtements absorbants
  • Les culottes d’incontinences féminines
  • Les protections anatomiques féminines
  • Les culottes d’incontinences étanches (la mettre en complément des protections anatomiques)
  • Les changes complets
  • L'urinal féminin
  • Les alèses de lit

Pour les fuites urinaires légères : privilégiez les protections anatomiques féminines ainsi que les culottes d’incontinences. 

Pour les fuites urinaires modérées : privilégiez les sous-vêtements absorbants ainsi que les urinaux féminins.

Pour les fuites urinaires fortes : privilégiez les changes complets ainsi que les alèses de lit pour la nuit.

Ce qui vous convient dépend du type d’incontinence et de votre situation de vie. Face aux problèmes d’incontinences urinaires des solutions existent. Elles dépendront du type d’incontinence rencontré et de son caractère handicapant. 

Il existe différentes solutions qui peuvent vous aider pour que vous puissiez vous sentir bien au quotidien.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à consulter un médecin pour échanger et trouver une solution adaptée. En attendant et pendant la période de traitement, le port de protections reste l’alternative la plus adaptée en vue de faire face à toutes les situations.

Cet article a été écrit par

Inès

Hello, je suis Inès et j'adore écrire tout en transmettant des connaissances. Si vous avez envie de lire un sujet en particulier vous pouvez me contacter via contact@harmonie-hms.fr